Contraception : quelles méthodes sont possibles ?

Les moyens de contraception ont été inventés pour permettre à la femme de se protéger des risques d’une éventuelle grossesse indésirable. Pour que chaque individu puisse trouver la contraception qui répond à son rythme de vie, sa situation médicale et sa vie affective, diverses méthodes ont été mises au point.

Le dispositif intra-utérin et l’implant contraceptif

Appelé autrefois stérilet, le dispositif intra-utérin figure parmi les méthodes de contraception les plus utilisées en raison de son efficacité et la durabilité de la protection. Il s’agit d’un dispositif au cuivre ou hormonal qui se place dans l’utérus. Il est positionné par un médecin ou une sage-femme. Sans utilisation d’anesthésie, la pose se fait en quelques minutes. Il faut savoir que le DIU s’avère efficace à 99 %. Sa durée d’action oscille entre 4 à 10 ans selon le modèle choisi. D’autre part, il y a l’implant contraceptif qui prend la forme de petit bâtonnet cylindrique. Avec sa dimension de 4 cm de long et de 2 mm de large, il est inséré au niveau du bras, plus particulièrement à la face interne, sous la peau. La fiabilité de l’implant contraceptif est de 99,9 %. Par contre, la prise de divers médicaments peut atténuer l’action des hormones qui s’y trouvent. Il y a, par exemple, les médicaments contre l’épilepsie, la tuberculose ou encore la dépression.

La pilule contraceptive

Il s’agit d’un comprimé à administrer régulièrement. Cette pilule renferme une à deux hormones. La prise doit se faire pendant 21 jours à la même heure, suivie de 7 jours de pause. Cependant, pour certaines pilules, la posologie peut être de 28 jours. Ces méthodes de contraception sont fiables à 99, 7 % à condition qu’elles soient utilisées de manière correcte. Ce sont les diverses erreurs comme l’oubli de la prise ou encore les vomissements suivant la prise qui rendent ces pilules moins efficaces.

Les autres méthodes de contraception

Pour les femmes, il y a d’autres méthodes de contraception qui permettent en même temps de se protéger contre les infections sexuellement transmissibles et la grossesse indésirable. On compte le patch, l’anneau vaginal, la cape cervicale, le diaphragme, le préservatif féminin, la stérilisation, les spermicides et les contraceptifs injectables. En outre, il existe aussi des moyens de contraception pour les hommes si on ne cite que le retrait. Ce dernier consiste à se retirer quelques secondes avant l’éjaculation. Il y a également la stérilisation et le préservatif masculin.

Mal de dos : est-ce mécanique ou inflammatoire ?
Choc anaphylactique comment réagir ?